Imprimer cet article

Placements

Tout savoir des Initial Coin Offerings

Une nouvelle façon de lever des fonds pour financer des projets technologiques.

Publié le

En 2017, les Initial Coin Offerings (ICO) ont explosé. Cette nouvelle manière de lever des fonds en crypto-monnaies intéresse de plus en plus d’entrepreneurs. Mais ces levées de fonds particulières s’adressent à un public restreint.

Qu’est-ce qu’une ICO ?

Une ICO est une forme de levée de fonds qui s’appuie à la fois sur l’usage des crypto-monnaies (Ether, le plus souvent) et de la technologie blockchain. En échange de leur contribution, les investisseurs reçoivent des actifs numériques appelés jetons ou tokens, émis par les porteurs de projets. Sachant que ces jetons peuvent ensuite être vendus et achetés sur un marché secondaire spécifique, à un prix dépendant de l’offre et de la demande.

Contrairement aux actions, les jetons ne permettent pas de détenir des parts de sociétés. En revanche, ils confèrent à leurs propriétaires un ou plusieurs droits comme un droit d’usage du service développé par l’entreprise ou encore des droits financiers (intérêts). Généralement, ces ICO sont destinées à financer, durant la phase de démarrage, des projets technologiques spécifiques portés par une entreprise ou une communauté de développeurs.

Une application concrète

Début 2017, le projet Storj a levé près de 30 M$ par le biais d’une Initial Coin Offering. Les contributeurs ont ainsi reçu en échange des Storjcoins. Ces derniers permettent d’acheter de l’espace de stockage (cloud) sur le réseau Storj.

Les contributeurs ont également la possibilité, toujours contre des Storjcoins, de louer au réseau une partie de l’espace de stockage libre de leur ordinateur.

Il faut savoir que ces Storjcoins sont d’ores et déjà échangeables sur Internet. Selon les dernières « cotations », 1 Storjcoin vaudrait autour de 0,109867 $.

Les risques liés aux ICO

Les ICO ne sont toutefois pas dénuées de risques. En effet, bon nombre de projets ne voient jamais le jour et restent au stade d’idée. Ce qui conduit à perdre une partie ou la totalité des montants investis. En outre, certaines ICO se sont révélées être des arnaques. Le site Internet DeadCoins a recensé pas moins de 183 ICO frauduleuses. Et selon l’AMF, sur les 10 premiers mois de 2018, 2 261 demandes d’informations et de recours liés aux crypto-actifs ont été recensées. Des demandes qui correspondent à un montant cumulé déclaré perdu par les épargnants d’environ 45 M€.

Lexique
Une crypto-monnaie est une unité de compte numérique permettant aux utilisateurs du même système d’échanger entre eux des biens et des services. La blockchain est un protocole informatique qui assure la transparence et la sécurité des transactions. Un cloud est un service de stockage de données en ligne. Concrètement, l’utilisateur peut accéder à ses données de n’importe où via Internet.

Haut de page Article du - © Copyright Les Echos Publishing - 2019